Un genre particulier : Le portrait

L'image inquiétante de l'autre

 

Les bras et les mains servent à prendre et à tenir, les jambes servent à se déplacer. Mais le visage n'existe que comme surface de communication. L'assemblage incroyablement complexe des muscles qui commandent les mimiques n'a pas d'autre fonction que de permettre à chaque visage de témoigner pour un autre visage. Le visage de chaque humain n'existe, du point de vue de la vision, que pour un autre. Il est à la fois pour chacun l'attestation d'une présence humaine et son énigme impénétrable. C'est pourquoi il est impossible de s'empêcher, face à la photographie d'un visage humain, de projeter en lui une intentionnalité. Sitôt qu'il cesse d'être confondu avec soi pour être rapporté à une autre personne, le visage de l'autre devient une forêt d'indices à déchiffrer sur ses intentions.

 

Serge Tisseron    Le mystère de la chambre claire p. 103

 

Le portrait est un genre particulier en photographie. Ce fut un des premiers sujets pour les photographes. Son dernier avatar est le selfie.