Culture et créativité

 

 

Lu sur un forum : un jeune photographe – mode, portrait – revendique de ne pas avoir de culture photographique. Il ne connaît pas Guy Bourdin, Sarah Moon, Paolo Roversi… Il refuse toute influence extérieure qui pourrait nuire à sa créativité. C’est une façon de se sentir libre, de faire ce qu’il lui plaît dit-il.

 

Passons sur le fait que cela soit difficilement réalisable. Nous sommes entourés d’images aujourd’hui. Je pense que cette attitude cache en fait un manque de confiance en soi. La peur d’être dévoré par ses maîtres.

 

De fait ce n’est pas comme cela que ça se passe. Le risque, s‘il existe, est négligeable en rapport au bénéfice obtenu. Concrètement il suffit de faire l’expérience de faire des photos sous l’influence d’un grand photographe. On s’aperçoit vite qu’on découvre de nouvelles possibilités, qu’on dépasse la copie et que sa propre créativité est stimulée par cet exercice. On se trouve soi-même au travers de l’autre. La culture est en fait une éducation des sens. Si vous voulez grandir, regardez donc les photos des autres photographes.