Contrainte et créativité

 

La comparaison des portraits postés sur un forum par deux portraitistes m’a amené, visuellement et concrètement, à cette réflexion pourtant banale.

 

L’un dispose apparemment d'un studio avec tout ce qu'il faut comme éclairage, l’autre travaille chez lui, avec un minimum d’éclairage et peu de place.

 

Ce dernier fait la démonstration qu'une certaine contrainte - ne pas avoir de multiples sources de lumière dans un grand studio - ne bride pas la créativité, bien au contraire. Il atteint une finesse de rendu et d'intention en conservant le naturel et la simplicité de la lumière.

 

L’autre, bien qu’il utilise correctement toutes les ressources de son matériel, ne parvient à obtenir qu’une image plate, bien éclairée et bien exposée certes, mais sans grand intérêt.

 

Les photographes de studio perdent souvent ces qualités de naturel et de créativité pourtant essentielles, proportionnellement au nombre de façonneurs divers et variés dont ils disposent. L’utilisation d’un matériel sophistiqué nécessite souvent une pratique très pointue pour vraiment en obtenir le meilleur résultat.

 

La contrainte conduit à palier aux limitations matérielles par un usage réfléchi et créatif de ce dont on dispose.