Photoshopage...

 

De retour d'une exposition du photographe colombien Fernel Franco, photographe des années 1960 – 70, en argentique donc.

 

Il faisait souvent avec ses photos des montages, des jeux de symétrie, des effets de tirage hyper contrasté… Ces pratiques de manipulation, de jeu avec l'image étaient très fréquentes avec la photo argentique. Elle commencèrent rapidement dès les débuts de la photographie, après la fascination pour le rendu réaliste des premiers temps. Les montages mis au point par G Legray pour ses marines en sont un premier exemple. Les pictorialistes au début du XXe siècle multiplièrent les procédés pour avoir des rendus uniques pour leurs images. Par la suite les surréalistes iront au bout de ces jeux graphiques avec leurs photos. Avec le numérique et Photoshop les possibilités sont maintenant presque sans limite et très facilement réalisables. Mais, curieusement, ces pratiques sont très dévalorisées. On parle de manipulation, de détournement, de mauvais goût, de kitch. On voit plus rarement les photographes s'y adonner simplement pour le plaisir, par jeu créatif, comme autrefois.