Planche contact

 

Faites-vous encore des planches contact en numérique ?
En argentique,
avec les négatifs petit et moyen format, la lecture des planches contacts était un grand moment. Le moment de la première découverte des photos, restées virtuelles jusqu’ici. C'était un outil indispensable pour la sélection des images. On y voyait plein de choses : comment s'était passé la prise de vue, la manière de travailler du photographe, comment arrivait la bonne photo... c’était un objet que l’on pouvait manipuler, sur lequel on pouvait revenir. On y gardait une trace de la manière de faire ses choix, son editing. On gardait ses planches dans ses archives.
On voit parfois des planches contact dans les expositions de photographes célèbres. C’est assez rares. C’est en effet très personnel et très révélateur. On y voit le photographe en action. C'est irremplaçable.

 

Je ne retrouve pas vraiment cela sur l'affichage en mode grille de nos photos numériques. Tout va trop vite. On passe immédiatement au tri et à la sélection des images. On ne prend pas le temps de regarder. Je ne pense pas qu'on reverra des planches-contacts dans les archives des photographes numériques à l'avenir.

 

C'était ma séquence nostalgie...